Promo !

Vosges et Vosgiens dans la tourmente

15,00

À la veille de la Première Guerre mondiale, la “ligne bleue”des Vosges, depuis le traité de Francfort du 10 mai 1871, devient une frontière protectrice contre une éventuelle agression allemande. La population de ces cantons frontaliers demeure encore rurale, attachée depuis des générations à une terre qui la nourrit. En ce début de siècle, la révolution industrielle a déjà marqué ces vallées de son empreinte, les villes abritent des industries textiles, les cours d’eau des scieries et des féculeries.La percée allemande d’août 14 puis le recul lié à la défaite allemande de la première bataille de la Marne, démembrent ces vallées. Un véritable “rideau de fer, de feu et de sang” sépare les communes envahies brièvement, puis libérées, des 26 communes vosgiennes conquises puis occupées durant plus de quatre années longues et difficiles. Le front n’est pas éloigné, comme les poilus de la Grande Guerre, les civils, éternels méconnus, vivent au contact de la guerre, de ses dangers, de ses privations, des fausses espérances. Ce sont eux aussi des victimes de la guerre totale.

Dominique Michel

Rupture de stock

Description

Confrontation avec l’ennemi, rationnements, survie, déportations, vie quotidienne…

Informations complémentaires

Poids 1 kg
Dimensions 1 × 210 × 240 cm
ISBN

978-2-35763-065-9

Nombre de page

312

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Vosges et Vosgiens dans la tourmente”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez peut-être aussi…

  • Littérature , Roman

    Les pleurs de l’ogre

    … Alors sa mémoire va se mettre en marche, souvenirs de leur vie commune, souvenirs de l’enfance dans un village vosgien dévasté par la guerre, … une pauvre ferme isolée dans la montagne et le drame plus intime d’une famille.

    Anne Laurent

  • Promo !
    Conflits XXème siècle , Histoire et Patrimoine

    Quatre ans sous le joug allemand

    A quelques kilomètres de la frontière de 1871, la ville française de Blâmont est occupée par l’Allemagne durant toute la première guerre mondiale. Une situation atypique, jusque-là méconnue faute de documents. C’est cette zone d’ombre que vient mettre en lumière le journal d’Euphémie, sœur de Saint-Charles à l’hôpital de Blâmont.

    Transcription du texte authentique par les élèves de troisième du collège de …

  • Promo !
    Conflits XXème siècle , Histoire et Patrimoine

    Moi, Wetzstein Henri, sapeur de la Grande Guerre

    Extrait : « Voilà donc en quelques pages les pauvres souvenirs de guerre qui me sont restés présents à l’esprit. Bien des détails y manquent évidemment… Certains passages n’ont pas été écrits sans émotion, non pas du fait seul des événements, mais entre poilus, nous n’étions pas étrangers les uns des autres, et c’est ce souvenir ineffaçable de tant de …