Promo !

Chronique de la Basse-Verrière

9,00

Ces gens de la terre, derniers survivants d’un mode de vie rurale presque banal dans nos Vosges, je les aime trop pour ne pas vous les raconter comme si, vous aussi, vous faisiez partie de la famille.
L’histoire de la Basse-Verrière commence bien avant qu’Adrien Lambert et sa famille s’y installent en 1908.

Jean Lambert

Catégories : , Étiquette :

Description

Extrait : « … Dans ces années-là, l’institutrice de Viménil une brave femme, certes, pas méchante, mais pas très efficace non plus. Elle n’avait pas l’art de combiner le travail des différents cours qui se côtoyaient dans sa classe unique. Guère d’autorité non plus, dans une telle équipe, il y a toujours deux ou trois chenapans prêts à semer la pagaille. A sa décharge, trente-deux gamins et gamines allant du cours préparatoire au certificat, ce n’est pas une sinécure. Sans compter que les parents en prenaient parfois à leur aise. Certains cultivateurs, dans les périodes de gros travaux, n’envoyaient pas leurs enfants en classe : ils avaient besoin d’eux dans les champs. Georges, de la Basse-Verrière, était de ceux-là… On en était arrivé à une situation telle que l’on ne présentait plus de candidats au sacro-saint certificat …» Avec ses vastes bâtiments, l’étendue des champs et des prés, la forêt toute proche, le lieu devait ressembler à l’espoir. L’espoir d’une vie laborieuse mais paisible, en harmonie avec le voisinage et l’environnement. La grande Histoire ne tardera pas à briser le rêve entraînant les hommes dans ses guerres et la vie vaille que vaille usa les uns et endurcit les autres.

Informations complémentaires

Poids 1 kg
Dimensions 1 × 170 × 240 cm
ISBN

978-2-914554-69-6

Nombre de page

128

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Chronique de la Basse-Verrière”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez peut-être aussi…

  • Arts et Beaux Livres , Livres

    Châteaux et demeures de caractère en Vosges

    « En général, l’histoire de ces bâtiments est liée à celle de quelques grandes familles qui ont fait l’histoire, et qui demeurent parfois sur place comme des gardiens ou des témoins. Dans les Vosges, rares sont les lignages anciens encore présents dans les lieux que façonnèrent leurs ancêtres : les Choiseul, les Ligniville ou les d’Hoffelize ont disparu. Toutefois, la …

  • Société , Société et Santé

    Roville-aux-chênes

    Quelle histoire ! En 75 ans, Roville n’a connu que trois directeurs : Henri Lefèvre, sans qui rien n’aurait été possible, Brice Pourchet qui lui a fait prendre le virage et la dimension qu’on lui connaît et, depuis 2013, Thierry Defaix est désormais à la tête de ce formidable outil de formation et d’insertion professionnelle. Ils ont été, de tous …

  • Promo !
    Arts et Beaux Livres , Beaux arts

    Les Vosges buissonnières de Michel Colin

    En découvrant consignées, de façon quasi codifiée, notes et impressions, la complicité se crée naturellement entre le peintre et nous, qui entrons ainsi dans l’art intime du croquis où transparaît l’émotion ressentie face au paysage.

    Martine Henry

  • Promo !
    Biographie et témoignage , Livres

    Montagne des Vosges

    C’est dans les Vosges du Sud, dites cristallines, que les gens de la terre ont toujours été les plus nombreux, les clairières défrichées et cultivées, rendant les paysages moins oppressants et sévères que dans les Vosges gréseuses du Nord. C’est là que nous les avons surtout rencontrés.

    Anne-Lise Henry et Claude Thouvenot