Lorraine, la patrie qui n'existait pas

Jean-François Ruth

En devenant français, en 1766, les Lorrains perdent la mémoire de leur passé souverain. Désormais frontière exposée de sa nouvelle patrie déclarée “en danger”, la Lorraine devient patriote de la France, oubliant sa propre indépendance et son identité. À présent fusionnée dans la région Grand Est, va-t-elle perdre son âme en perdant à nouveau son nom ? Plutôt “taiseuse”, d’une fierté discrète, va-t-elle à nouveau s’oublier, se fondre dans le Grand Est ? La Lorraine est-elle une monnaie qui n’a plus cours ?
Que faire alors de ce curieux et tenace sentiment d’appartenance à une culture européenne originale ?
Que faire de cette tendresse ressentie par l’auteur pour la terre de sa famille, meurtrie, constamment reconstruite où l’on sut durer et résister, au prix souvent de lourds silences ? Que faire de cet attachement à une patrie qui n’existe plus ? Mais au fond, cet espace européen fracturé a-t-il jamais constitué une patrie ?

Jean-François Ruth

Auteur Jean-François Ruth
ISBN 9782357631045
Nbr de pages 400

Description

Pour tenter de répondre à ces questions, l’auteur propose “une randonnée” dans l’histoire de notre “petite patrie”, dans ses paysages, ses sites historiques et son patrimoine exceptionnel pour contribuer, parmi beaucoup d’autres, à retrouver la mémoire et la parole. Aux sources des meilleurs historiens de la Lorraine, cette “randonnée” dans cette verte contrée ouverte sur l’Europe, dans son passé
complexe, douloureux et prestigieux, recherche ses lignes de force, ses fragilités, pour nourrir une réflexion citoyenne, une fierté, une ambition, une volonté d’évoluer en demeurant soi-même.

Informations complémentaires

Poids 1,100 kg
Dimensions 17 × 24 cm

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Lorraine, la patrie qui n’existait pas”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *