Tout ça m’dépasse

15,00

J’ai tiré une photo . C’était lui. A côté d’elle. En mariés. Un grand costaud. Une petite môme déguisée en jour de fête. Des fleurs, sur un guéridon. J’ai dit : « Vous êtes très beaux tous les deux. Vous êtes tout jeunes. Vous avez eu des enfants ?» Elle a pris la photo, lui a tiré la langue, l’a rangée dans son étui transparent, puis dans la boîte. Elle a refermé le couvercle. « Sept fausses couches, ma biche. A la dernière, ils m’ont tout enlevé. Encore aujourd’hui, tout ça m’dépasse ! « Il t’a quittée ? » « Pourquoi qu’il m’aurait quittée ? Non. Il est mort. C’est déjà bien assez. »

Anne PERRY-BOUQUET

Catégories : , Étiquette :

Description

Extrait : “Les Américains sont arrivés juste le jour de ses douze ans et aussitôt, le Carlo s’est libéré, dans la foulée. Il ne perd plus ses jeudis à capturer des araignées. Il n’en garde qu’une, la dernière, une belle, noire et musclée, dans sa boîte d’allumettes. Pas question de la priver d’une mouche, mais quand on a mieux à faire, vaut mieux faire, surtout que les nouveaux copains, le René, le Stany et le grand Polac l’attendent, comme promis, à l’Hôtel Adamo. Pour rencontrer “les Amerlos”, les beaux grands soldats nouveaux, leurs joues bien rasées, leurs mots pas français, leur rigolade à pleines dents, les beaux grands Amerlos, dégoûtés des conserves…”

Informations complémentaires

Poids 1 kg
Dimensions 1 × 140 × 205 cm
ISBN

978-2-35763-111-3

Nombre de page

138

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Tout ça m’dépasse”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez peut-être aussi…

  • Littérature , Livres

    Chimères d’automne

    extrait : « Ils cheminaient en silence sur le chemin de terre qui mène au prieuré, s’arrêtèrent un moment devant l’étang aux eaux sombres et se séparèrent. Ils appartenaient à la même communauté, portaient le même habit en toile rêche, les mêmes sandales éculées. Ils auraient dû se ressembler, mais l’un, petit et grassouillet, vivait sa foi au sein du …

  • Littérature , Roman

    La cage des mots

    – Qu’est-ce qui te rendrait heureux, Blandino ?
    – Vraiment heureux ? Qu’après, je demanderais rien d’autre ?
    – Oui.
    – Je voudrais être beau, Madame Bertille. Je crois que je saurais être beau. (Ravaillac)

    Anne PERRY-BOUQUET

  • Littérature , Roman

    L’ogre aux dents de lait

    Ne nous égarons pas, ce livre ne nous parle que des choses de la vie : la quête d’amour, la fragilité des jours, l’incertitude mortelle…

    Anne PERRY-BOUQUET

  • Littérature , Livres

    Printemps de givre

    Extrait : « Il reste encore quelques lumières. Vacillantes à mesure que la nuit s’avance. Partout, jusqu’au plafond, autour des lustres, brouillant les visages, la fumée de cigarette. Quatre heures du matin approche, mais la salle de jeu du Royal ne désemplit pas. Un mélange équivoque. Russes. Faux princes, vrais princes. Koulaks. Espions allemands. Escrocs. Perdues dans le nombre, prostituées …